Comment éviter l’inscription au FICP ?

1 août 2022 Lecture 3 min.

Peut-on éviter l’inscription au FICP en suspendant son crédit ?

Tout emprunteur confronté à des difficultés financières peut demander la suspension d’un ou plusieurs crédit(s) avant de commettre un incident de paiement et de risquer une inscription au FICP ou une mesure d’interdit bancaire.

Dans l’idéal la suspension doit intervenir avant le premier incident de paiement et avant que deux mensualités successives n’aient fait l’objet d’un défaut de paiement.

L’interruption des paiements dans le cadre d’une suspension négociée ou ordonnée par le juge permettra à l’emprunteur d’éviter l’inscription au FICP mais également la déchéance du terme.

Elle lui permettra également de disposer du temps nécessaire pour trouver une solution durable à la situation d’impasse financière dans laquelle il se trouve.

FICP : qu’est-ce que c’est  ?

Le FICP est le Fichier National des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers. Il relève de la responsabilité de la Banque de France.

Il vise à protéger les consommateurs contre le risque de surendettement par le crédit mais aussi les établissements prêteurs contre le risque d’insolvabilité.

LE FICP ne doit pas être confondu avec le Fichier Central de Chèques (FCC) qui recense l’ensemble des personnes frappées d’interdit bancaire (interdiction d’émettre des chèques ou d’utiliser une carte bancaire).

Les établissements de crédit sont tenus de consulter le FICP pour toute demande de crédit à la consommation, de reconduction d’un crédit renouvelable, d’octroi d’une autorisation de découvert de plus d’un mois ou avant l’octroi d’un crédit immobilier. Un particulier est inscrit au FICP en cas d’incident de paiement. La durée maximum du fichage est de 5 ans (jusqu’à 7 ans en cas de surendettement).

Si l’inscription au FICP n’interdit pas d’obtenir un crédit elle représente néanmoins un handicap de taille pour l’emprunteur défaillant qui souhaiterait contracter un nouvel emprunt, faire procéder au rachat de ses crédits ou encore se porter caution.